IHECS-Preneur : l’incubateur des étudiants et alumnis de l’Ihecs

L’Ihecs, haute-école de journalisme et communication à Bruxelles, Groupe One et Village Partenaire se sont associés pour proposer aux étudiants de Master 2 et aux alumnis un parcours intensif à la création d’entreprise. Ce programme d’incubation représente un terreau idéal pour favoriser l’émergence d’idées et de projets créatifs dans une perspective entrepreneuriale.

Rosine 2_web

Pendant près de 3 mois, les participants seront incubés au sein du Village Partenaire, le centre d’entreprises de Saint-Gilles, pour favoriser leur immersion dans un contexte professionnel et dynamique.

 

Phase 1 : Formation EcoInnov de Groupe One

Le programme a commencé par la formation EcoInnov en février dernier. Trois semaines de formation à l’entrepreneuriat durable et innovant durant lesquelles la richesse du collectif a été mise à profit pour faire émerger des idées de projet et enrichir les projets individuels.

 

Phase 2 : Incubation au Village Partenaire

Depuis début mars, les porteurs de projet ont investi les locaux du Village Partenaire. Durant les 8 semaines d’incubation, ils ont accès à un espace de coworking et sont accompagnés individuellement par un coach de Groupe One. De nombreuses séances de travail collectif sont également organisées afin que les participants puissent approfondir des sujets essentiels à la réussite de leur projet (business plan, étude de marché, plan financier, crowdfunding, communication, gestion financière).

 

Phase 3 : Mentoring Ihecs

A partir du 20 avril, les participants seront également accompagnés par des mentors de l’Ihecs.  Anciens entrepreneurs confirmés, ces mentors apporteront leur regard bienveillant et leur expérience aux candidats entrepreneurs.  Chaque participant pourra être suivi par un mentor « généraliste » pour les aspects liés à l’entrepreneuriat, ainsi que par un mentor « spécialiste » pour les aspects techniques qui nécessitent une expérience spécifique.

 

Les projets incubés

  • Une agence de production médias à destination des entrepreneurs sociaux
  • Une épicerie fine en alimentation durable
  • Une plateforme de podcasts : au-delà d’un contenu original et différencié, cette plateforme permettra également aux artistes et experts des médias de proposer des contenus exclusifs
  • Un projet qui souhaite relever le défi du gaspillage alimentaire : comment diminuer le gaspillage domestique tout en favorisant la création de liens au sein d’un quartier
  • Une résidence service éco-responsable pour séniors autonomes
  • Un service aux personnes qui souhaite pallier le sentiment d’insécurité en ville
  • Un projet d’utilisation éphémère, originale et atypique d’espaces sous-utilisés pour y faire bourgeonner des conférences, expositions et concerts
  • Un projet de développement d’outils pédagogiques, pour sensibiliser petits et grands à travers le jeu et les productions médiatiques

 

Virginie et son service éco-responsable pour séniors autonomes

Virginie 1_web

« J’ai travaillé pendant 16 ans dans la communication externe et interne des entreprises ainsi que dans la gestion de centres de conférences.  Après toutes ces années dans le secteur privé, je pense avoir fait le tour de ce que je voulais faire dans la monde de la communication et j’ai envie de me servir de mon expérience et de ma maturité pour monter mon propre projet.

Je développe actuellement un concept différencié de résidence-service pour séniors autonomes, en utilisant un premier site comme laboratoire en vue de dupliquer le modèle dans d’autres lieux en Belgique et à l’étranger.

Dans mon parcours professionnel, j’ai appris à gérer des équipes très éclectiques, à diriger un site de séminaires et à communiquer à des niveaux très différents. J’ai maintenant envie de travailler pour moi et plus pour quelqu’un d’autre, avec les risques que cela comprend, mais surtout avec les satisfactions que cela pourra m’apporter ! »

Rosine et Audrey conçoivent des jeux technologiques, graphiques et audiovisuels

Rosine 2_web

« Durant notre master en Animation Socio-culturelle et Education Permanente à l’Ihecs, nous avons eu l’occasion de réaliser un mémoire pratique qui a su répondre à nos envies de concret. Avec deux autres amies, nous avons donc réalisé « Allô la Terre », une application mêlant fiction sonore, illustrations, réalité augmentée et géolocalisation pour sensibiliser à la surconsommation de viande de façon ludique et pragmatique.

Fortes de cette expérience, Audrey et moi avons choisi de suivre la formation IHECS-Preneur pour continuer à créer des jeux technologiques, graphiques et audiovisuels, en collaboration avec des asbl. En veillant à proposer des services accessibles financièrement, nous partagerons nos connaissances et nos idées pour créer des outils porteurs de sens et de changement.

Nous nous tournons vers l’entrepreneuriat pour travailler à un projet qui nous ressemble, nous plait et pour contribuer au changement que nous voulons voir dans notre société. Nous voulons donner le temps à notre projet de mûrir pour, au bout du compte, en vivre dignement, sans pour autant chercher le profit, et travailler dans un domaine qui soit conforme à nos valeurs. »

Pour plus d’informations, contactez le responsable du projet:

Maxime Bacq: maxime.bacq@groupeone.be

 

Projet soutenu par le Ministre de l’Economie et de l’Emploi de la Région de Bruxelles-Capitale

 

10 mars 2017