Sélectionner une page

 

Avec le développement de l’e-commerce et la crise du coronavirus qui les a obligés à fermer leurs portes, les commerces bruxellois font face à la transition numérique qui les obligent à se digitaliser. Entre visibilité sur le web, campagne marketing sur les réseaux sociaux, ou développement d’un e-shop ou d’un site internet, les commerces doivent adapter leurs business modèle au digital. Pour répondre à ce besoin, Groupe One, à travers mymarket.brussels, propose un accompagnement digital gratuit aux entrepreneurs et entrepreneuses situé.e.s en région bruxelloise.

 

Pourquoi se digitaliser est crucial pour les commerces bruxellois ? Comment se digitaliser ? Que faut-il investir comme budget ? Comment bénéficier de l’accompagnement digital gratuit de Groupe One ? Pour répondre à ces questions, nous avons rencontré Géraldine, coach chez Groupe One, qui propose des séances d’accompagnement aux entrepreneurs et entrepreneuses désireux de développer leurs compétences digitales.

 

Pourquoi utiliser le digital et les réseaux sociaux est-il crucial aujourd’hui pour les commerces bruxellois ?

On passe un temps fou sur ses écrans, pour tout faire depuis le confinement : recherches, sport, courses, travail, divertissement, contacts sociaux,… Beaucoup se promènent même en rue la tête dans leur écran et leurs écouteurs. Ce serait dommage, commercialement parlant, de ne pas s’y montrer !

Comment améliorer sa présence en ligne et avoir plus de visibilité auprès des clients ?  

Il y a énormément de contenu en tous genres en ligne. L’essentiel pour se développer sur les réseaux sociaux est de montrer les forces du commerçant et de son commerce. Utiliser ses capacités et ses différences par rapport à ses concurrents, trouver son angle. Il faut taper dans l’œil de l’internaute qui scrolle, en mots et en images !

 

Faut-il d’office investir beaucoup d’argent pour être plus visible en ligne ?

Non pas du tout ! Beaucoup de choses sont faisables à tout petit budget, mais ça prend du temps. Si vous êtes débrouillard et autodidacte (ce que sont souvent les indépendants), et que vous prenez le temps de le faire, vous pouvez vraiment gérer une belle présence en ligne par vous-même.

 

Quel accompagnement proposes-tu ? Et comment ça se passe ?  

La porte d’entrée, c’est le formulaire de diagnostic en une dizaine de questions sur la situation actuelle (site internet, réseaux sociaux,…) et les objectifs de l’accompagnement (vente en ligne, notoriété, do’s and dont’s sur Facebook,…).  Ensuite, je recontacte le ou la commerçante pour convenir d’un premier rendez-vous d’une heure. Nous passerons 3 séances d’une heure ensemble, en visio-conférence.

Le programme dépend du ou de la commerçante et de ses ressources : mise en confiance, formation de base, « codes » de la communication digitale, quick wins, développement d’image de marque, mise en place d’un parcours client ou d’une campagne marketing,…

À qui s’adresse l’accompagnement ?

Aux commerçant.e.s, artistes et artisan.e.s bruxellois qui veulent optimiser leurs actions de communication en ligne, sur les réseaux sociaux entre autres.

Comment s’inscrire ?

C’est gratuit, et c’est très simple ! Il suffit de remplir le formulaire suivant :  https://forms.gle/xXmX4MgaBx7Kf3x1A

 

Pour plus d’informations sur le projet solidaire mymarket.brussels, rendez-vous sur : www.groupeone.be/mymarket-brussels